Le ciné de Virginie

Critiques et actu ciné

Critique – 300: La naissance d’un empire

046973

« This is Sparta ! » vous rappelle quelque chose ? Mais si la phrase prononcée par Léonidas, dans 300, premier du nom. Ce roi Sparte qui avait choisi 300 de ses meilleurs éléments pour contrer Xerxès Ier et son armée perse. Cela se passe durant la Bataille des Thermopyles, grande campagne des Guerres Médiques qui opposèrent les Grecs et les Perses entre -490 et -479. Léonidas et ses hoplites furent bien évidemment tous massacrés par l’écrasante armée du roi Perse. Ils avaient été également aidés par 700 soldats venus de la cité de Thespies. Cet acte de bravoure et de sacrifice a inspiré Frank Miller, qui a LIBREMENT dépeint ce célèbre pan de l’Histoire dans une série de comics et, en 2007, arrive sur nos écrans, un film tiré de cette œuvre, Zack Snyder au commande. Le coup de maître du réalisateur a permis au film d’être créatif et ainsi le pousser à l’extérieur des frontières du nanar bourrin. Nous sommes portés par la très belle esthétique proche de la bande dessinée et la tension dramatique qui règne du début à la fin. Nous pouvons dire toutes les inepties sur ce film, ce qui s’est déroulé devant nos yeux fut plus que jubilatoire.

La Warner décide de poursuivre les Guerres Médique et le 5 mars 2014, soit 7 ans plus tard, sortait, sur nos écrans, la « suite » de 300.  D’abord prévue comme un Préquel, 300: La naissance d’un empire se passe en fait, avant, pendant et après l’histoire de son prédécesseur (un sidequel). Nous voyons la bataille de Marathon, les Thermopyles, l’Artémision et la bataille de Salamine, si nous pouvons situer. Le précédent ayant mis la barre très haute, était-ce une bonne idée que de réaliser et sortir cette suite ?

Synopsis (Allociné): Le général grec Thémistocle tente de mobiliser toutes les forces de la Grèce pour mener une bataille qui changera à jamais le cours de la guerre. Il doit désormais affronter les redoutables Perses, emmenés par Xerxès, homme devenu dieu, et Artémise, à la tête de la marine perse…

     300-la-naissance-d-un-empire-premiere-affiche

 

On ne change pas une équipe qui… QUE NENNI ! Même si Zack Snyder reste à la production et à l’écriture du scénario avec Kurt Johnstad, le projet a été transmis à Noam Murro, un réalisateur Israël, qui avait un seul film à son actif et mal reçu par la critique (Smart People). Après tout, c’est toujours valeureux de prendre des risques. Parfois cela donne de très belles surprises, on ne peut le nier. Pourquoi voir les mêmes réalisateurs revenir ? On veut du sang neuf, du renouveau dans le Cinéma. Même si nos petites habitudes nous réconfortent et nous rassurent, nous voulons également découvrir de nouvelles créations. Mais ça ne fonctionne pas quand on fait un copier-coller de l’œuvre précédente. C’est bien connu, cette technique n’a jamais réussi à personne. A l’école, on ne peut pas recopier toute une page Wikipédia sans que un de nos professeurs voie anguille sous roche. Pour un film, c’est le même système. Noam Murro a tellement voulu respecter l’œuvre de son devancier, qu’il a exactement repris le même esthétisme et les mêmes effets spéciaux. Bien évidemment, c’est honorable d’essayer de reproduire ce procédé. On ne peut qu’applaudir cette initiative de poursuivre ce chemin entre les images réelles du film et le dessin d’un comicbook. Mais là où le bât blesse, c’est au niveau du résultat. Mises entre de mauvaises mains, la lumière et la couleur, si particulière à l’univers de 300, deviennent très rapidement laides. Les CGI sont mal exploités et engendrent des effets qui devraient être interdits en l’an deux mil quatorze. Murro utilise les ralentis avec outrance: les scènes de combats en deviennent grotesques et la vision de ce long-métrage pénible. Je n’ai pas envie d’imaginer ce que le film peut donner avec la 3D.

Après cette technicité on ne peut plus avortée et paresseuse, on peut avoir un infime espoir de trouver un scénario intelligent, ce ne serait pas négligeable.  J’aimerais vous donner une réponse positive mais les scènes de combat ont été plus exploitées que celui-ci. Du début à la fin, sans exception,  on nous assène de dialogues vides et dégénérés. Ceux-ci sont tellement risibles que ça en devient gênant. Nous restons pantois et blasés devant de telles absurdités. L’exploitation des personnages est toute aussi navrante que l’existence des comédies dans le paysage du Cinéma français. L’écriture reste toujours en surface, il n’y aucun approfondissement et nous ne parvenons jamais à ressentir de l’empathie pour les personnages. Pourtant l’histoire de Artémise Ire, bien que très loin de la réalité, aurait pu nous toucher s’il y avait eu un travail intelligent. Cela peut être frustrant quand on sait qui est derrière le scénario.

On ne va pas porter la faute sur deux seuls individus. Sullivan Stapleton, l’interprète de Thémistocle, alors nouveau personnage principal, ne dira pas le contraire. En se contentant de réciter ses dialogues, il rend son personnage fade. Un chef guerrier se doit d’être charismatique, à l’image de Léonidas, joué par un très bon Gerard Butler. Ici, il est au porte de la transparence à côté d’une Eva Green, royale et ensorcelante, qui donne tout de sa personne (au sens figuré comme au sens propre) pour faire exister son personnage et lui procurer plus de consistance, plus de caractère et de mystère. Elle se réapproprie le caractère de Artémise, à tel point que les deux femmes n’en font plus qu’une.  Le premier aurait dû prendre l’exemple sur l’actrice française.

Mais je réalise avoir été très dure avec ce film après mon visionnage. En effet, après quelques jours de réflexions, j’ai pu lui reconnaître un montage plutôt bien réussi, cette fois-ci. Plus haut, j’ai précisé que ce n’était pas une suite à proprement dite. Le film ne se contente pas de raconter l’après-300 mais se permet de traverser les époques. Malgré les défauts précédemment cités, le film reste un poil fluide et cela permet d’éclaircir des zones d’ombre des conflits portés à l’écran.

 300: Rise Of An Empire (2013)EVA GREEN as Artemesia300-la-naissance-d-un-empire-300-rise-of-an-empire-05-03-2014-36-g

En bref, 300: la naissance d’un empire est divertissement malheureux à cause d’un réalisateur trop ambitieux mais cossard à la fois. Face à ce film, nous ne retrouvons pas le plaisir jouissif que nous avions ressenti face à la réalisation de Zack Snyder.  Nous ne pouvons placer cette « suite » dans la liste de grands péplums. Ce long-métrage aurait dû rester dans les cartons ou, au mieux, être proposé à un réalisateur plus artistique. Mais n’oublions pas…le générique de fin est plutôt bien réussi.

2,5/5

 

300: La naissance d’un empire, réalisé par Noam Murro. Avec Sullivan Stapleton, Eva Green, Rodrigo Santoro, Lena Headey. Sorti en France le 5 mars 2014. En DVD, Blu-ray depuis le 16 juillet 2014.

 

Advertisements

À propos de virginie Billa

Ancienne étudiante en fac de ciné. Je bouffe cinéma, je respire cinéma depuis l'âge de 7 ans lorsque mes parents m'ont fait découvrir Titanic mais la flemme s'est ravivée avec Hitchcock. Je suis quelqu'un d'assez hétéroclite même si le cinéma indépendant et les petits films d'auteur barbants bouleversent mes sens. Cependant, je prends un malin plaisir à être émerveillée par un film qui a coûté 90 000 fois mon loyer. Et c'est ça, la vrai force du Cinéma.

3 commentaires sur “Critique – 300: La naissance d’un empire

  1. Johna383
    08/08/2014

    Only wanna tell that this is very useful , Thanks for taking your time to write this. adcbfdfgedck

  2. Johnd505
    08/08/2014

    This design is wicked! You obviously know how to keep a reader entertained. Between your wit and your videos, I was almost moved to start my own blog well, almostHaHa! Wonderful job. I really enjoyed what you had to say, and more than that, how you presented it. Too cool! dbbcadkbgkgb

  3. Pingback: Index critiques | Le ciné de Virginie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 07/08/2014 par dans Accueil, Critiques, Menu, Rattrapage, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :