Le ciné de Virginie

Critiques et actu ciné

Mini-critique American Bluff

199998

Titre original: American Hustle  Réalisation: David O. Russell  Scénario: David O. Russell  Musique: Danny Elfman  Sociétés de production: Annapurna Pictures & Atlas Entertainment   Sociétés de distribution: TriStar Columbia Pictures & Sony Pictures Releasing  Date de sortie: 18 décembre 2013 (US.). 5 février 2014 (Fr.).

Distribution: Christian Bale, Amy Adams, Bradley Cooper, Jeremy Renner, Jennifer Lawrence, Louis C. K., Robert de Niro, …

Synopsis: (Source AllocinéUn escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

Presque un an après Happiness Therapy, qui avait valu l’Oscar de la meilleure actrice à une jeune demoiselle, David O. Russell revient sur nos écrans avec un film sur l’arnaque, cette fois-ci. Encore un film qui divise le public français alors qu’il avait fait l’unanimité Outre-Atlantique.

Ayant adoré Happiness Therapy, j’attendais ce film avec impatience mais plus les jours avançaient moins j’en attendais. Finalement, je me suis retrouvée dans la majorité, (Ce moment historique est à graver dans vos mémoires), sans pour autant trouver le film mauvais. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde malgré des baisses de rythme flagrantes. On peut dire ce que l’on veut mais David O. Russell sait mettre ses acteurs en valeur et ce travail est fascinant. D’ailleurs, cette arnaque, des seventies, n’est qu’un prétexte pour  montrer que les personnages se mentent à eux-mêmes ou ne savent plus ce qui est vrai ou faux dans cette histoire. Quant aux acteurs (tous très bons), en jouant avec outrance, ils s’amusent à parodier leur personnage, en assumant les clichés, du début à la fin.

A côté, le scénario reste faible, le travail d’écriture ne se voit pas. Nous sommes assis devant un film, avec de prouesses techniques claires, mais presque improvisé. Un film, pour être bon, n’a pas obligatoirement besoin d’un scénario mais ici, l’absence, trop lourde, ne permet pas d’être complètement fasciné par le film. De plus, en voulant mélanger (et parodier) plusieurs genres, le réalisateur arrive à « s’emmêler les pinceaux ». Nous sommes perdus, confus. Une certaine ambiguïté est perçue. C’est passionnant dans la mesure où c’est un film sur l’arnaque mais pendant 2h, ça commence à être gênant.

Ce film reste cependant divertissant mais, pour le coup, David O. Russell a réussi son arnaque.

2,5/5

Advertisements

À propos de virginie Billa

Ancienne étudiante en fac de ciné. Je bouffe cinéma, je respire cinéma depuis l'âge de 7 ans lorsque mes parents m'ont fait découvrir Titanic mais la flemme s'est ravivée avec Hitchcock. Je suis quelqu'un d'assez hétéroclite même si le cinéma indépendant et les petits films d'auteur barbants bouleversent mes sens. Cependant, je prends un malin plaisir à être émerveillée par un film qui a coûté 90 000 fois mon loyer. Et c'est ça, la vrai force du Cinéma.

3 commentaires sur “Mini-critique American Bluff

  1. Kev44600
    23/02/2014

    Bonne petite critique. Je me retrouve dans ton avis sur ce film très décevant, sauf dans la phrase « Un film, pour être bon, n’a pas obligatoirement besoin d’un scénario » qui est pas foncièrement vraie, mais passons ;-) J’attends de voir ce que prépare David O. Russell pour la suite, il n’aura pas le droit à l’erreur à cause de ce bluff qui n’a pas fonctionné.

  2. Mr Vladdy
    24/02/2014

    Un film qui m’as un peu déçu. Le casting est bon, la mise en scène aussi, les décors ainsi que les maquillages fonctionnent, la photographie est belle, la musique agréable…. mais qu’est ce qu’on s’ennuie. Ça partait bien mais le soufflé retombe très vite et à force de parler parler parler et encore parler pour ne rien dire, le film à fini par me perdre et me laisser une désagréable sensation de tout ça pour ça :(

  3. wildgunslinger
    25/02/2014

    Je partage ton avis. En revanche, Christian Bale m’a convaincu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :